liu.seSearch for publications in DiVA
Change search
CiteExportLink to record
Permanent link

Direct link
Cite
Citation style
  • apa
  • ieee
  • modern-language-association-8th-edition
  • vancouver
  • oxford
  • Other style
More styles
Language
  • de-DE
  • en-GB
  • en-US
  • fi-FI
  • nn-NO
  • nn-NB
  • sv-SE
  • Other locale
More languages
Output format
  • html
  • text
  • asciidoc
  • rtf
Mes quatre femmes de Gisèle Pineau : (auto)biographie et fiction
Linköping University, Department of Culture and Communication, Modern Languages. Linköping University, Faculty of Arts and Sciences.
2014 (French)In: Analyses: revue des litteratures franco-canadiennes et quebecoise, E-ISSN 1715-9261, Vol. 9, no 2Article in journal (Refereed) Published
Abstract [fr]

Cet article propose d’étudier Mes quatre femmes (2007) de Gisèle Pineau dans ses relations avec l’(auto)biographie et la fiction. Malgré un pacte autobiographique explicite donnant nom et prénom de l’auteur, Mes quatre femmes se distingue sensiblement de la définition de l’autobiographie de Philippe Lejeune, surtout par le fait de ne pas placer l’auteur au centre du récit. Le portrait de l’écrivaine se fait en filigrane à travers les récits de quatre femmes importantes de sa famille. Dans sa recherche identitaire, Pineau se lance dans un projet où l’écriture de soi passe à travers l’écriture de l’autre et où le rôle de la fiction est primordial. Récit hybride, ce texte emprunte des éléments à la fiction, à la biographie et à l’autobiographie. L’objectif du présent article est de faire l’inventaire d’un certain nombre de stratégies appartenant à chacun des genres utilisées dans le récit ainsi que de discuter les frontières entre ces genres et les enjeux contenus dans le choix d’un genre hybride. Dans un premier temps, il s’agira de montrer comment Pineau utilise certaines stratégies fictionnelles pour peindre la vie de ces femmes. Puis nous verrons voir comment le récit se sert de la biographie et d’une perspective autobiographique fictive. Finalement seront étudiés les liens au genre autobiographique et la stratégie qui consiste à s’écrire à travers l’autre. L’étude se clôt sur une brève discussion autour des frontières génériques et les enjeux du genre hybride qui caractérise Mes quatre femmes.

Place, publisher, year, edition, pages
Ottawa: University of Ottawa, 2014. Vol. 9, no 2
National Category
Specific Languages
Identifiers
URN: urn:nbn:se:liu:diva-169483DOI: 10.18192/analyses.v9i2.1008OAI: oai:DiVA.org:liu-169483DiVA, id: diva2:1467614
Available from: 2020-09-15 Created: 2020-09-15 Last updated: 2023-06-26Bibliographically approved

Open Access in DiVA

No full text in DiVA

Other links

Publisher's full text

Authority records

Persson, Ann-Sofie

Search in DiVA

By author/editor
Persson, Ann-Sofie
By organisation
Modern LanguagesFaculty of Arts and Sciences
In the same journal
Analyses: revue des litteratures franco-canadiennes et quebecoise
Specific Languages

Search outside of DiVA

GoogleGoogle Scholar

doi
urn-nbn

Altmetric score

doi
urn-nbn
Total: 48 hits
CiteExportLink to record
Permanent link

Direct link
Cite
Citation style
  • apa
  • ieee
  • modern-language-association-8th-edition
  • vancouver
  • oxford
  • Other style
More styles
Language
  • de-DE
  • en-GB
  • en-US
  • fi-FI
  • nn-NO
  • nn-NB
  • sv-SE
  • Other locale
More languages
Output format
  • html
  • text
  • asciidoc
  • rtf